Si « Deschepper » trouve ça bien…

Qu’obtenez-vous en mélangeant une ville côtière pleine de vie, plusieurs artistes, d’innombrables lumières, l’histoire d’un jeune garçon attachant et, last but not least, « l’un des parrains de l’événementiel en Belgique » ?

Avec 30 ans d’expérience dans le monde culturel et toutes sortes d’événements, il mérite amplement ce titre.  Actuellement, il est directeur artistique de la Fête des Lumières de Knokke-Heist, qui fera pétiller la ville côtière de lumière et de vie pendant les fêtes de fin d’année.

Un petit florilège de son CV suffit à démontrer que personne n’était plus indiqué que lui pour ce projet.
En tant que fondateur et partenaire de DDMC et Alice Events, il a organisé, avec ses partenaires, différents événements sensationnels, en Belgique comme à l’étranger. Il a entre autres gagné ses lettres de noblesse comme directeur non-sport pendant les Special Olympics European Games d’Anvers et s’est chargé de la création et la réalisation de divers événements publics pendant Mons 2015, Capitale culturelle européenne. Pour MB Presents, Jean Pierre a endossé le rôle de directeur artistique lors des expositions Titanic, The Artifact Exhibition et Expo Dino World. Il est également actif dans le monde culturel avec la compagnie de théâtre Crew et la société de production de musique actuelle ChampdAction. Au cours de sa carrière, ce touche-à-tout culturel a acquis de vastes connaissances dans différents domaines.

De lui-même, Jean Pierre Deschepper dit modestement n’être qu’un passionné d’architecture et de lumière, quoiqu’il admette avec quelque réticence avoir une grande expérience en organisation et création de grands événements publics. Aussi, lorsque la ville de Knokke lui demande de réaliser un projet pour les journées plus sombres, c’est avec plaisir qu’il s’y attelle.

Toute la ville sera remplie d’étoiles et de planètes
– Jean Pierre Deschepper –

Avec la Fête des Lumières de Knokke-Heist, les organisateurs entendent apporter, au sens propre comme au figuré, de la lumière aux familles pendant les journées les plus sombres de l’année. Grâce à l’utilisation ingénieuse et en constante évolution de toutes sortes de technologies, les festivals de lumières ont le vent en poupe. Jean Pierre voulait cependant aller encore un peu plus loin. Pour la première fois, les artistes participants travaillent sous    un seul nom, un seul thème, une seule histoire : ceux du Petit Prince. Même les éclairages traditionnels de Noël seront intégrés à la thématique. « Toute la ville sera remplie d’étoiles et de planètes », exulte-t-il. « Et pas seulement cette année, mais pendant trois ans. Les thèmes suivants seront à l’honneur année après année, pendant trois ans : Voyage le long des Planètes, Visite des Planètes et Les Rencontres du Petit Prince. J’ai opté pour ce thème car c’est une histoire fascinante pour petits et grands. À première vue, Le Petit Prince est un livre pour enfants, mais il contient tellement plus, il est d’une grande profondeur et aborde des thèmes comme la vie, l’amitié, la solitude. Il fait regarder les adultes à travers des yeux d’enfants. Le livre d’Antoine de Saint-Exupéry est en outre l’un des livres les plus traduits et vendus au monde. »

Le Petit Prince fait regarder les adultes à travers des yeux d’enfants.
– Jean Pierre Deschepper –

« Cet hiver, le Petit Prince voyage le long des Planètes », poursuit Jean Pierre. « J’ai sélectionné à chaque fois un bout de l’histoire, puis j’ai cherché une œuvre qui y correspondait ou demandé à un artiste d’en créer une. Nous sommes ainsi arrivés à huit œuvres d’art réparties sur un parcours lumineux d’environ 3 kilomètres. Le voyage commence à l’Office de Tourisme, où se trouve une petite expo sur la vie de Saint-Exupéry et les circonstances de la création du Petit Prince. D’ailleurs, saviez-vous que l’office de tourisme avait été bâti sur les fondations de l’ancien phare ? À l’extérieur, on voit et on entend The Beam, la première œuvre d’art. »

Jean-Pierre a signé cette première œuvre lumineuse avec le compositeur Serge Verstockt. Il s’agit d’un rayon de lumière pulsé par lequel ils invitent le Petit Prince à venir sur Terre. Chaque œuvre a ainsi sa propre histoire.

« La promenade reçoit le soutien d’une appli que le visiteur peut télécharger sur son smartphone via le site des Fêtes des Lumières », précise Jean Pierre. « Toutes sortes d’informations pratiques y sont dispensées en quatre langues, ainsi qu’une carte interactive indiquant l’emplacement des différentes œuvres lumineuses. Elle présente également une histoire auditive qui consiste en un passage du Petit Prince d’une part, et comporte d’autre part des infos au sujet de l’artiste et sa vision. Nous avons développé un document de voyage pour les plus jeunes visiteurs. C’est un document interactif avec de petites missions en rapport avec le monde d’expériences du Petit Prince et les installations lumineuses. Nous espérons que les gens en profiteront pour passer la journée à Knokke. Faire un peu de shopping, manger un morceau, et puis, la nuit tombée, profiter des Fêtes des Lumières. Une journée idéale pour toute la famille. »

Une profusion de lumières scintillantes, des étoiles qui, haut et loin dans le ciel, nous observent avec approbation et, quelque part au milieu, le Petit Prince : cet hiver, Knokke‑Heist va briller et rayonner comme nulle autre. Du 8 décembre au 6 janvier inclus, les lumières attireront vers la côte des Terriens plus ou moins avertis pour profiter d’une ambiance de Noël unique. Il n’y a pas de raison pour que vous ne cédiez pas, vous aussi, à la tentation.